oeo-alpine

Relance de la marque Alpine : La qualité au plus haut niveau

   < Retour aux articles

Bernard Ollivier est directeur général adjoint de la Société des Automobiles Alpine, fleuron du groupe Renault depuis 1973. Avec la sortie du nouveau modèle A110, la marque renaît.

Positionnement sport premium et optimisation de la chaîne de valeur sont les piliers de ce retour sur le devant de la scène.

En 2012, le PDG de Renault, Carlos Ghosn, demande à Bernard Ollivier de lancer un projet d'automobile sportive Alpine, nom mythique de la compétition automobile. Au printemps 2017, les premiers prototypes Alpine A110 sortent des ateliers de Dieppe, berceau historique de la marque et de la fameuse berlinette A110 de 1962. Un appel au renouveau du luxe français et un défi opérationnel pour l'usine dieppoise.

« Une aventure humaine : Jean Rédélé, le créateur de la marque en 1955, disait qu'Alpine rendait les gens ordinaires extraordinaires. »

UN POSITIONNEMENT SPORT PREMIUM SANS CONCESSION

Le nouveau joyau de la marque, l'Alpine A110, s'adresse à une clientèle de passionnés :

  • élégance à la française : rapide, simple, sans excentricité, sensuelle ;
  • sportivité : agilité et performance d'une Alpine, née de la compétition, pour la compétition ;
  • haute qualité, à l'égal des grandes marques germaniques : équipement, aspect et fiabilité irréprochables.


Démonstration d'endurance, fin 2016, Alpine gagne les 24 heures du Mans et décroche le titre de championne du monde en catégorie LMP2. Un signe de qualité à toute épreuve.

« Sport Premium ça veut dire qu'on n'y met que l'essentiel, mais que tout ce qui est dedans est au sommet de la qualité. »

UNE RÉVOLUTION DE LA CHAÎNE DE VALEUR

L'usine de Dieppe, usine normande, devient un pôle d'excellence du groupe Renault.
De l'amont à l'aval, pour la nouvelle A110, des choix tournés vers la qualité totale :

  1. design en toute liberté sans contrainte initiale : une belle voiture avant tout, le reste suit ;
  2. management de la valeur, et non exclusivement du coût, pour une voiture consacrée au plaisir : matériaux authentiques et innovations techniques pour des clients prêts à acheter ;
  3. une usine d'assemblage reconfigurée qui met l'opérateur au centre de l'exécution : flux dédiés, personnalisation, objectif zéro défaut, techniciens polyvalents, école interne de formation.


En somme, un nouveau type d'encadrement, un bouleversement culturel.

« Cette qualité de réalisation à tous les niveaux demande une véritable révolution pour un constructeur de grande série. Il faut revoir toute l'approche de la chaîne de valeur. »


La Société des Automobiles Alpine en quelques mots :

La Société des Automobiles Alpine appartient à Renault depuis 1973.
 Son usine de Dieppe est le lieu de production de Renault Sport. 
Son savoir-faire est unique dans la fabrication de petites séries sportives.